Les mots en “co-”

La langue française regorge de mots, de vocabulaire et de composants comme en témoignent les dizaines de milliers de mots composant le dictionnaire français. Il s’agit d’un langage très riche et varié avec une orthographe assez complexe. On peut en effet lister une centaine de manières différentes d’écrire un seul et même mot, sans compter tous les synonymes, homonymes, paronymes, etc. Par ailleurs, un grand nombre de mots traduisent l’idée de partage, d’union. On parle alors des mots en -co, préfixe signifiant “avec”, “ensemble”. Selon le site listedemots.fr, il en existe 17 088.

L’utilisation du préfixe “co” traduit généralement la volonté d’apporter un caractère de partage au terme choisi. Par exemple, on co-décide, on co-partage et on co-anime. Au sein des différentes sociétés dans le monde, les individus qui les composent coexistent et cohabitent ensemble dans un même environnement. 

Dans une logique de vivre ensemble, les individus partagent alors souvent un même espace de vie : on parle alors d’un mode de vie en colocation. Il peut s’agir d’amis, de couple, de membres d’une même famille ou de simples colocataires réunis. 

Par ailleurs, nous sommes amenés tout au long de notre vie à participer et contribuer à des activités collectives. Depuis les bancs de l’école jusque dans le milieu professionnel, les individus doivent travailler en groupe, s’engager dans un projet commun. Ce travail en équipe peut être défini par de la coopération. Les individus mettent alors à profit leurs différentes compétences et collaborent ensemble au profit d’un même objectif, finissant parfois par co-fonder ou co-diriger des projets communs. 

Concernant les activités de loisirs, de nombreux sports nécéssitent de la coopération, c’est pourquoi on parle alors souvent de coéquipiers. D’autres individus s’organisent par ailleurs en covoiturage pour se déplacer. Cela illustre bien l’idée de solidarité qui caractérise  l’utilisation des mots en “co”.

En somme, l’homme a besoin d’appartenir à un collectif pour évoluer et se construire, les interactions quotidiennes étant nécessaires au façonnage des identités de chacun.  Ainsi, les citoyens existent dans un contexte communautaire aussi bien qu’individuel, rendant dès lors l’utilisation des mots en “co” très utiles pour travailler et évoluer ensemble. 

Article de Cassandra Chirlias